News
    05.07.2017

    MISSION AUX LACS NYOS ET MONOUN DE REHABILITATION DES EQUIPEMENTS, D’OBSERVATIONS SCIENTIFIQUES ET DE CONTROLE DES TRAVAUX DU BARRAGE

    Une équipe de l’IRGM a effectué une mission du 11 au 21 avril 2017 aux lacs Nyos et Monoun en vue de la réhabilitation des équipements, d’observations scientifiques et de contrôle des travaux dans le cadre de la construction d’une dalle en béton armé (lot 2 du renforcement du barrage naturel du lac Nyos).
    Au cours de cette mission, le niveau d’eau et les paramètres physico-chimiques ont été déterminés dans les piézomètres sur le barrage du lac Nyos, ainsi que les écoulements sortants du lac (figure 1). Les radeaux des colonnes ont été nettoyés, la hauteur des jets et les flux du CO2 ont été mesurés aux niveaux des trois radeaux (figure 2). Enfin la célérité du son et les paramètres physicochimiques ont été mesurés dans les lacs Nyos et Monoun.
    Le barrage naturel du lac Nyos a connu une baisse générale de la quantité d'eau dans les 13 forages (figure 1.b) indiquant le bon fonctionnement des travaux de jet-grouting (lot 1 du renforcement du barrage naturel du lac Nyos). D’où la baisse significative du volume d’eau observée sur le flanc du barrage naturel opposé au lac.
    Les trois tuyaux de dégazage au lac Nyos continuent à bien fonctionner avec des hauteurs de jets variant de 1 à 2,5 m (figure 3). Six personnes ont passé deux jours et demi à nettoyer les radeaux des colonnes. Tous les radeaux portaient d’énormes quantité de dépôts d'hydroxyde de fer estimés à plus d'une tonne (> 1000kg) en même temps que le radeau de la colonne de 2001 affleurait la surface de l’eau dans le lac. La quantité moyenne de CO2 autour de chaque radeau était de 2,5%.
    Les mesures de la vitesse du son ont été effectuées dans chaque lac. Ces mesures qui sont généralement en corrélation à la concentration au CO2 dissous reflètent la baisse du CO2 dans le lac Nyos (figure 4) et la quasi-stabilité dans le lac Monoun (figure 5). La conductivité et la température ont été aussi mesurées dans le lac, elles présentent également une baisse du CO2.